IDEL : prise en charge spécifique COVID-19

L’épidémie du virus COVID-19 progresse sur notre territoire et les établissements de santé font face à une forte affluence de patients contaminés. La prise en charge des patients présentant des symptômes les plus sévères est systématique.

Les professionnels de santé médicaux et paramédicaux libéraux s’organisent (suite aux recommandations du gouvernement) pour prendre en charge les autres patients ne présentant que des symptômes légers et dans un état clinique stable. A ce jour, il a été établi des consignes diffusées par le Ministère de la Santé.

La téléconsultation et le télésuivi sont fortement encouragés auprès des patients atteints par le COVID-19 : l’infirmier.ière peut être amené.e à accompagner le patient dans cette démarche. La solution en ligne complète recommandée par le Ministère de la Santé et gratuite pendant toute la période de crise COVID-19 CLICKDOC vous accompagne dans cette démarche.

Des actes de télésuivi émergent, des textes réglementaires comportant des dérogations à certaines règles d’exercice ont été publiés : voyons ensemble comment les appliquer.

Cet article présente les préconisations à tenir face aux patients spécifiques au COVID-19 selon les sources officielles. La prise en charge des autres patients reste inchangée dans le cadre de votre activité.

Visite à domicile des patients atteints du COVID-19 (diagnostic clinique ou biologique posé)

Prescription papier dématérialisée mentionnant :

  • la fréquence du suivi
  • les signes d’alerte à recherches
  • les modalités du suivi (télésuivi, ou à domicile, ou en téléconsultation en lien avec le médecin)

Patients concernés :

  • Patient ayant été hospitalisé présentant des symptômes légers et dans un état clinique stable favorisant le retour à domicile.
  • Patient vu par un médecin de ville présentant une forme symptomatique sans gravité nécessitant un repos avec surveillance de certains critères cliniques au domicile du patient.

Si prescription de soins à Domicile

  • Cotation AMI 5,8 : « acte de surveillance clinique de prévention pour un patient à la suite d’une hospitalisation pour épisode de décompensation d’une insuffisance cardiaque ou d’exacerbation d’une bronchopathie chronique obstructive (BPCO) »
  • Suivre les indications précisées sur l’ordonnance (fréquence et nombre d’actes)
  • Acte cumulable à taux plein (dérogation Art 11B de la NGAP) si la surveillance s’applique à un patient nécessitant des soins
  • La règle inscrite à l’article 13 de la nomenclature générale des actes professionnels sur le remboursement des indemnités de déplacement selon laquelle « le remboursement accordé par la caisse pour le déplacement d’un infirmier ne peut excéder le montant de l’indemnité calculé par rapport à l’infirmier, se trouvant dans la même situation à l’égard de la convention, dont le domicile professionnel est le plus proche de la résidence du malade » ne s’applique pas en l’espèce.

 Votre rôle : suivi, surveillance du patient et alerter en cas de complication !

Si prescription en Télésuivi

Il permet de suivre à distance l’état de santé du patient dans un contexte médical avéré en utilisant les technologies d’information et de communication sécurisées de préférence. Il est réalisé par un professionnel de santé médical ou paramédical.

La vidéotransmission permet le télésuivi des patients via un téléphone, tablette ou ordinateur selon les équipements et les moyens à disposition. CLICKDOC est la solution en ligne complète répondant aux critères de recommandations du Ministère de la Santé permettant un télésuivi entre le patient et le professionnel de santé totalement sécurisé.

Pour télécharger gratuitement (pendant la période de crise du COVID-129) la solution en ligne suivez le lien CLICKDOC
  • Le télésuivi nécessite une ordonnance claire selon les critères définis précédemment
  • Cotation AMI 3,2 soit 10,08€
  • La transmission de la FSE d’effectue avec l’ordonnance du médecin SCORée
  • Le tiers payant est fortement préconisé

Privilégiez le télésuivi afin d’éviter toute contamination lorsque la situation le permet.

Intervention pour une téléconsultation

Il s’agit d’une consultation à distance impliquant un patient et un ou plusieurs professionnels de santé du domaine médical. Le patient peut ou non être accompagné par un.e IDEL. CLICKDOC répond à tous les critères d’usage professionnel pour établir une téléconsultation.

Si votre présence est requise, voici les 3 situations pour lesquelles vous pouvez intervenir et comment les facturer :

Cotation Contexte Tarif
TLD Accompagnement d‘un patient à la téléconsultation intervenant spécifiquement à domicile, non réalisé au décours d’un soin infirmier (Pas de SCOR nécessaire pour la facturation) 15€
TLL Accompagnement d‘un patient à la téléconsultation dans un lieu dédié aux téléconsultations, non réalisé au décours d’un soin infirmier (Pas de SCOR nécessaire pour la facturation) 12€
TLS Accompagnement d’un patient à la téléconsultation réalisé au décours d’un soin infirmier (SCOR de l’ordonnance du soin) 10€

Votre logiciel de facturation IDEL doit être à jour pour rendre possible la facturation de ses actes. Avec VEGA, vous bénéficiez déjà de toutes les mises à jour depuis le 1er janvier 2020.

Il est recommandé de mettre en place des tournées spécifiques au COVID-19 (réparties en demi-journée ou dédiée à un.e IDEL) lorsque cela vous est possible.

Le gouvernement a mis en place la prise en charge à 100 % des actes de téléconsultation dans le cadre de cette crise sanitaire.

La surveillance

La traçabilité est indispensable dans ce contexte de crise sanitaire. Pensez à noter toutes les données que vous rassemblez dans les dossiers de soins de vos patients.

Signes de gravité nécessitant une hospitalisation :

  • Polypnée (fréquence respiratoire > 22/min) ;
  • Oxymétrie de pouls (Sp02) < 90% en air ambiant ;
  • Pression artérielle systolique < 90 mmHg ;
  • Altération de la conscience, confusion, somnolence ;
  • Déshydratation ;
  • Altération de l’état général brutal chez le sujet âgé.

Soyez vigilants pour les patients présentant des comorbidités à risque de COVID-19 grave.

Rappel des règles d’hygiène à respecter :

  • Le patient doit porter un masque. L’IDEL peut lui fournir si nécessaire et dans la mesure où cela n’impacte son besoin de protection journalier.
  • La matériel utilisé (tensiomètre, saturomètre,  ..) doit être décontaminé après chaque utilisation avec un désinfectant virucide ou une eau de javel 0,5%.
  • Les déchets du patient à risque de contamination (mouchoirs, etc..) sont stockés chez le patient à il doit l’éliminer (dans ce contexte de confinement) par les ordures ménagères en double ensachement. Les DASRI suivent le protocole habituel d’élimination.
  • Utiliser son propre stylo à nettoyer après chaque utilisation.
  • Avant et après chaque sortie du véhicule, suivre l’hygiène des mains habituelle. A l’issue de la tournée, décontaminer le volant et tout autre matériel ayant été en contact.
  • Favoriser l’utilisation d’oreillettes pour les appels afin de limiter l’infection sur le téléphone. Pensez à le décontaminer en fin de journée.

Les remplaçant.e .s sont autorisés exceptionnellement à travailler en même temps que les titulaires pendant cette période à risque, à la condition que le titulaire prenne en soins des patients COVID19.

Sources : ministère de la solidarité et de la santé, ameli.fr, ordre national des infirmiers, fni.fr, sniil.fr et convergenceinfirmiere.com

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter